http://www.ministrando.org/sitemap.xml.gz

Réflections politiques

NOTES concernant mon essai ’La haute trahison de l’UE: Comment l’éthique pourrait sauver l’Europe’

Nous nous trouvons devant une croisée des chemins. Deux directions sont possible:

  1. celle du nihilisme. Dans ce cas l’islam se propagera de plus en plus en Europe
  2. celle de l’éthique judéo-chrétienne 


Dans le premier cas l’Europe glissera vers une situation comme au Moyen-Orient avec une guerre civile interminable en insoluble. L’Europe ne jouera aucun rôle dans le monde.

Dans le second cas l’Europe préservera son identité historique en elle réapprendra de prendre son rôle dans le monde. À partir de son identité judéo-chrétienne l’Europa sera un modèle pour un monde plus humain. La paix mondiale dépend d’une Europe chrétienne et humaniste.

Il est donc très important que nous Européens seront de nouveaux fière de notre civilisation qui est fondée sur l’éthique judéo-chrétienne. Même pendant la période coloniale des centaines de milliers d’Européens se sont dévoués pour le développement des pays colonisés, par exemple dans l’enseignement et la santé publique; la plupart d’entre eux le faisaient gratuitement pendant 30 ou 40 ans. Dans le monde actuel il faut que nous créons les conditions pour sauvegarder notre identité car ceci est necessaire pour la solidarité avec les autres pays du monde.

NOTES: 

1. Un message positif est au centre de mon livre. Les conflits et les tensions entre musulmans et l’Europe disparaîtront si la paix, le bien-être et la prospérité règneraient dans les pays islamiques. Cette situation sera réalisées si les musulmans d’Europe retourneront vers leurs pays d’origine et quand ils  feront un effort courageux, avec l’aide solidaire de la part des pays d’Europe, pour y établir la paix, le bien-être et la prospérité.

Un chapitre de mon essai est intitulé: ’Les musulmans n’ont pas de place en Europe’. D’où cette proposition?  

  • Il s’agit d’une culture qui n’est pas compatible avec la culture européenne. L’éthique islamique est en contradiction flagrante avec l’éthique judéo-chrétienne qui est le fondament de notre culture (je l’expliquerai dans la deuxième  note)
  • pour une paix mondiale il est nécessaire que l’Europe peut agir sur base d’une forte identité. Une éthique commune donnera la foi et la force pour agir en solidarité avec les autres pays du monde
  • les tensions diminueront si la culture européenne et la culture islamique seront plus homogènes. L’Islam est une religion de paix dans un pays homogène où il n’y a que des musulmans.


2.  Pourquoi est-ce-que j’ai écrit ce livre? Par sens de responsabilité car je crains que l’Europe glissera vers une situation comme en Moyen-Orient et que nos villes seront beiroetisées. En général, je pense que l’Europe a une responsabilité envers l’Afrique et le Moyen-Orient pour éviter que durant tout le 21ième siècle la tirannie et la barbarie persévèrent. 

Une seconde responsabilité concerne notre planète que devient de plus en plus invivable à cause de la pollution de l’air que nous respirons et de la destruction des paysages.

Pour éviter toutes ces catastrophes il faut que nous vivons en respectant les prescriptions éthiques. L’éthique judéo-chrétienne est une solide base pour un monde plus humain. C’est pour cette raison que tant de personnes cherchent une refuge en Europe. Mais pour que cette éthique régnera il faut que notre identité européenne sera renforcée, car cette identité est la garantie de notre solidarité.

L’éthique islamique diffère fondamentalement de notre éthique judéo-chrétienne. La seconde donne la priorité à l’Autre. L’amour de l’Autre dépasse notre amour propre. La première voit l’Autre comme un ennemi si il n’est pas musulman ou si il ne veut pas se soumettre. C’est pour cette raison que les musulmans n’ont pas de place en Europe. Nous avons l’obligation de préserver notre identité. Mais nous aiderons les musulmans qui retournent vers leurs pays d’origine pour améliorer le sort des populations islamiques.’. D’où cette proposition?  

  • Il s’agit d’une culture qui n’est pas compatible avec la culture européenne. L’éthique islamique est en contradiction flagrante avec l’éthique judéo-chrétienne qui est le fondament de notre culture (je l’expliquerai dans la deuxième  note)
  • pour une paix mondiale il est nécessaire que l’Europe peut agir sur base d’une forte identité. Une éthique commune donnera la foi et la force pour agir en solidarité avec les autres pays du monde
  • les tensions diminueront si la culture européenne et la culture islamique seront plus homogènes. L’Islam est une religion de paix dans un pays homogène où il n’y a que des musulmans.


3. Pourquoi est-ce-que j’ai écrit ce livre? Par sens de responsabilité car je crains que l’Europe glissera vers une situation comme en Moyen-Orient et que nos villes seront beiroetisées. En général, je pense que l’Europe a une responsabilité envers l’Afrique et le Moyen-Orient pour éviter que durant tout le 21ième siècle la tirannie et la barbarie persévèrent. 

Une seconde responsabilité concerne notre planète que devient de plus en plus invivable à cause de la pollution de l’air que nous respirons et de la destruction des paysages.

Pour éviter toutes ces catastrophes il faut que nous vivons en respectant les prescriptions éthiques. L’éthique judéo-chrétienne est une solide base pour un monde plus humain. C’est pour cette raison que tant de personnes cherchent une refuge en Europe. Mais pour que cette éthique régnera il faut que notre identité européenne sera renforcée, car cette identité est la garantie de notre solidarité.

L’éthique islamique diffère fondamentalement de notre éthique judéo-chrétienne. La seconde donne la priorité à l’Autre. L’amour de l’Autre dépasse notre amour propre. La première voit l’Autre comme un ennemi si il n’est pas musulman ou si il ne veut pas se soumettre. C’est pour cette raison que les musulmans n’ont pas de place en Europe. Nous avons l’obligation de préserver notre identité. Mais nous aiderons les musulmans qui retournent vers leurs pays d’origine pour améliorer le sort des populations islamiques.

4. Il ne s’agit pas d’une lutte contre l’islam, mais d’un effort pour maintenir l’identité européenne. Car l’identité judéo-chrétienne de l’Europe fait de ce continent un modèle pour le monde et cette Europe sera solidaire avec les musulmans qui aspirent à la paix et la prospérité dans leurs pays-d’origine.

Une Europe-Forteresse ne veut pas dire que l’Europe sera un continent non-solidaire avec le monde. C’est justement pour pouvoir être solidaire que l’Europe doit maintenir de toute sa force son identité. Si tout les gens pauvres du monde viendraient en Europe, nous serions trop faible pour jouer notre rôle dans le monde.

5. C’est une illusion dangereuse de penser que les hommes pourraient vivre en harmonie sans une morale commune. Pourquoi? La morale fournit une correspondance entre nos valeurs et nos normes, ce qui est nécessaire pour que nous avons confiance les uns les autres. En plus, une morale commune signifie que nous avons un but commun, c’est-à-dire d’assumer notre responsabilité pour nos prochains et pour notre planète. 

6. Je propose que l’Europe se retire des Nations Unies. Dans cette organisation presque la majorité des représentants viennent des pays où la population est la victime d’une régime répressive et où les citoyens qui osent critiquer risquent d’être torturer. Ces représentants empêchent des actions pour rendre plus de justice dans ces pays et pour combattre la corruption. Ça veut dire qu’en réalité l’ONU est une organisation qui freine l’évolution vers un monde meilleur, les conflicts et les guerres se perpétuent, les soi-disant safe havens deviennent des lieus plutôt dangereux, la haine ne se finit jamais.

Une fois que l’Europe aura quitté l’ONU, une politique plus active sera possible. L’Europe pourra collaborer avec les gens de bonne volonté partout dans le monde et elle pourra soutenir les immigrants qui retourneront vers leurs pays d’origine pour reconstruire ces pays.

RETOUR

© Juliaan Van Acker 2017